le banc moussu

Paris arty


Simon Hantaï au centre Pompidou.

Publié par Le banc moussu sur 23 Mai 2013, 15:50

Catégories : ,

centre Pompidou-place Michelet.

centre Pompidou-place Michelet.

Simon Hantaï au centre Pompidou.

J'ai donc repris mon vélo aujourd'hui malgré ce petit vent froid afin de me rendre au centre Pompidou pour le premier jour de la retrospective de Simon Hantaï.

Je reprendrai le cours de ma balade de samedi après cela car je tenais à vous parler de ce qui se passe à Paris en ce moment au cas où vous viendriez.

(nb: N'oubliez pas que vous pouvez cliquer sur les images afin de les voir en plus grand ou en diaporama)

centre Pompidou-esplanade

centre Pompidou-esplanade

centre Pompidou-façade

centre Pompidou-façade

Simon Hantaï

Simon Hantaï

De Budapest, Simon Hantaï arrive à Paris en 1948. Il y plonge alors dans le surréalisme. Il joue sur la matière, le collage. Différentes techniques dont certaines lui sont très personnelles notamment le grattage à l'aide de lames de rasoir.

Simon Hantaï

Simon Hantaï

Simon Hantaï

Simon Hantaï

Son approche des formes non figuratives le conduit à abandonner en 1955 toute référence à l'image surréaliste.

Cette évolution le conduit à la peinture gestuelle. il subit à ce moment l'influence de Georges Mathieu et surtout Jackson Pollock.

Ses experimentations se poursuivent jusqu'aux petites touches par lesquelles il occupe la totalité de la toile. c'est ici sa période gestuelle de 1956-1957

Période suivante de 1958 à 1959 nommée petites touches et écritures. les deux toiles majeures sont: Peinture

Simon Hantaï- Peinture

Simon Hantaï- Peinture

et À Galla Placidia.

Simon Hantaï-Agalla Placidia

Simon Hantaï-Agalla Placidia

Simon Hantaï au centre Pompidou.

Ces deux toiles furent travaillées simultanément, l'une le matin et l'autre l'après midi pendant un an. Avec écriture rose il expérimente la relation entre peinture et ecriture. Il recopie sur la toile des textes de la bible mais aussi de Saint Augustin, Hegel ou Heidegger et y appose des signes correspondant aux religions.

Sur À Galla Placidia il travaille avec sa touche-réveil (cercle de métal détaché du bord d'un vieux réveil).

Viennent ensuite de 1960 à 1962 les MARIALES. il transforme totalement son rapport à la peinture et imagine de plier sa toile avant de la peindre. La toile est pliée ou plutôt froissée et les parties accessibles peintes.

Les mariales sont un groupe de vingt sept peintures.

Simon Hantaï-mariales-vue large

Simon Hantaï-mariales-vue large

mariales-m.c 3

mariales-m.c 3

à partir de la série m.c comme ici sur m.c 3 le toile est tout d'abord éclaboussée de noir .

de cette technique résultera la suite de son travail dans laquelle la lumière et la force de la couleur nous arrivent comme au travers d'un vitrail.

mariales- m.c 3- détail

mariales- m.c 3- détail

De 1963 à 1965 sont produites les Catamurons et Panses dans lesquelles le pliage est au centre de la toile laissant libre le pourtour.

Simon Hantaï au centre Pompidou.

Puis les Meuns du nom du village où il s'etablit en 1966 et où il installe un grand atelier.

Il procède ici du noeud. il forme un "sac fortement aplati et brutalement recouvert de peinture" c'est ce sac que Hantaï peint. Ces toiles peuvent nous évoquer les papiers découpés de Matisse.

Simon Hantaï- meuns.

Simon Hantaï- meuns.

Nous arrivons maintenant dans mes deux séries préférées "etudes" et surtout "blancs"

Simon Hantaï-études

Simon Hantaï-études

Dans les "études" il pose une équivalence entre couleur et blanc. une seule couleur posée sur une toile non plus aléatoirement pliée mais ici finement. Les blancs apparaissent au dépliage.

Simon Hantaï- étude

Simon Hantaï- étude

Simon Hantaï au centre Pompidou.

Sur les "Blancs" d'esprit plus cezannien le blanc affirme sa prévalence.

Simon Hantaï-Blanc

Simon Hantaï-Blanc

Simon Hantaï-etudes et blancs.

Simon Hantaï-etudes et blancs.

Simon Hantaï au centre Pompidou.

Ses toutes premières "Tabulas" arrivent en 1973. Le nom Tabulas signifiant tables. la toile fine est ici pliée à intervalles réguliers afin de former des carreaux.Ce sera la dernière technique inventée par le peintre.

Simon Hantaï- tabulas.

Simon Hantaï- tabulas.

Hantaï se retire du monde de l'art en 1982 à la suite de sa participation à la biennale de Venise. il ne réapparaitra qu'à l'occasion de rares manifestations.

En 1994 HantaÏ découpe dans ses immenses tabulas réalisés pour une exposition à Bordeaux en 1981. Il en ressort de nouvelles peintures les LAISSÉES.

Simon Hantaï- laissée

Simon Hantaï- laissée

Simon Hantaï- Laissées

Simon Hantaï- Laissées

J'espère que ces quelques explications tirées du fascicule de l'exposition très bien construite et complête organisée depuis hier et ce jusqu'au 2 septembre au centre Pompidou vous auront donné envie d'aller y admirer la multitude d'oeuvres présentées et que je n'ai pu photographier. je vous laisse tranquillement quitter le centre Pompidou et admirer Paris sous le soleil ce qui est plutôt rare en ce moment.

centre Pompidou- vue sur la place Michelet

centre Pompidou- vue sur la place Michelet

La tour Eiffel depuis le centre Pompidou.

La tour Eiffel depuis le centre Pompidou.

le sacré coeur depuis le centre Pompidou.
le sacré coeur depuis le centre Pompidou.

le sacré coeur depuis le centre Pompidou.

Les travaux des halles. La rotonde de la bourse du commerce . L'église Saint Eustache.

Les travaux des halles. La rotonde de la bourse du commerce . L'église Saint Eustache.

Simon Hantaï au centre Pompidou.

À bientôt

Chris

Commenter cet article

Fée des Brumes 07/06/2013 08:07

Un artiste joyeux dans ses couleurs et généreux dans ses formats... Une exposition que j'aimerais bien voir... et comme le temps risque de me manquer (c'est la folie à Rouen, Armada oblige), je te remercie pour la visite !

kineKelly 24/05/2013 21:13

Tu as le don de nous faire visiter les expositions parisiennes. Mais je doute fort que tu n'aies pas succombé à la tentation d'une petite tarte au citron sur le toit!

Jeanmarime 27/05/2013 16:30

Kelly, ton blog est pur délice !

chris 24/05/2013 23:20

justement pour le coup tu es mauvaise langue car je n'ai rien mangé du tout!
bon week end

patriarch 24/05/2013 10:56

J'aime bien l'arbre !! Bonne journée

Franka 23/05/2013 19:05

J'aime les images de l'exhibition et les photos de Paris quand même!

♥ Franka

lizagrèce 23/05/2013 18:48

L'évolution du travail de ce peintre nous est joliment contée avec ce billet qui nous montre bien les différentes étapes du cheminement de cet artiste. Merci !

Marie-Claude 23/05/2013 18:29

Je ne connaissais pas cet artiste, ces tableaux sont magnifiques , les "blancs" sont mes préférés.
Merci pour ta participation au développement de ma culture picturale.

Jeanmarime 27/05/2013 16:29

Marie-Claude, parles du des mariales ou de celles où la réserve est dominante ?

Jeanmarime 27/05/2013 16:28

Comme Lisa je confirme que la présentation moussue est un vrai bonheur!
Je reviens de l'expo avec comme guide Olivier Font.

Françoise 23/05/2013 18:15

Tout simplement extraordinaire S. Hantaï que je ne connaissais pas du tout ! Ces différentes techniques sont remarquables, j'ai un faible pour les Etudes. Cet artiste cisèle les toiles de façon magique. Cela ne pouvait que te plaire Chris.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents