le banc moussu

Paris arty


Fabienne Verdier à la galerie Jaeger Bucher.

Publié par Le banc moussu sur 7 Octobre 2013, 05:02

Catégories : ,

À Paris la curiosité est un défaut nécessaire et cela est d'autant plus vrai vers le haut marais si vous voulez y découvrir les nombreuses galeries qui s'y trouvent et non pas seulement sur rue mais aussi souvent dans les cours d'immeubles où elles ont remplacé les ateliers d'artisans.

Galerie Jaeger Bucher. 5-7 rue de Saintonge-75003.

Galerie Jaeger Bucher. 5-7 rue de Saintonge-75003.

Aujourd'hui c'est au 5-7 rue de saintonge à la galerie Jaeger Bucher que nous nous rendons afin d'y voir les oeuvres de Fabienne Verdier qui y sont exposées jusqu'au 2 novembre.

ENERGY FIELDS.

Une artiste à la biographie aussi passionnante que l'oeuvre.

Une vie sous le signe de l'art et de la volonté. Une enfance passée sur la péniche de ses parents, tous deux peintres, amarrée face au musée d'art moderne. leur séparation qui bouleverse tout puis elle part à l'âge de 16 ans vers le sud avec son père où enfermée dans une pièce elle explore la peinture.

Méandre, Hommage à Van Eyck. La pensée labyrinthique 183x241 @Fabienne Verdier. courtesy galerie Jaeger Bucher, Paris. photo Chris Claisse.

Méandre, Hommage à Van Eyck. La pensée labyrinthique 183x241 @Fabienne Verdier. courtesy galerie Jaeger Bucher, Paris. photo Chris Claisse.

Fabienne Verdier intègre ensuite l'école des beaux arts de Toulouse où un de ses professeurs lui conseille de partir en Asie afin d'y trouver ce qu'elle recherche.

Margareta II.Hommage à Van Eyck, la pensée labyrinthique. @Fabienne Verdier. courtesy galerie Jaeger Bucher, Paris. photo Chris Claisse.

Margareta II.Hommage à Van Eyck, la pensée labyrinthique. @Fabienne Verdier. courtesy galerie Jaeger Bucher, Paris. photo Chris Claisse.

Elle obtient une bourse pour la ville de Chongqing, au pied du Tibet où elle est la première étudiante étrangère.

Poème d'adieu au monde. Hommage au Japon après le tsunami du 11 mars 2011 à 14h46. @Fabienne Verdier. courtesy galerie Jaeger Bucher, Paris. photo Chris Claisse.

Poème d'adieu au monde. Hommage au Japon après le tsunami du 11 mars 2011 à 14h46. @Fabienne Verdier. courtesy galerie Jaeger Bucher, Paris. photo Chris Claisse.

Elle y étudie durant dix longues années auprès de vieux lettrés qui lui disent : « Si tu veux nourrir cette nouvelle peinture abstraite contemporaine, tu dois apprendre ces formes d’art si loin de la peinture européenne. Et alors tu pourras inventer un nouveau langage pictural".

Je ne saurais trop vous recommander d'ailleurs son livre "passagère du silence" grâce auquel vous découvrirez bien mieux qu'en mes quelques lignes son expérience et sa vie.

Etude II. Margareta. Hommage à Van Eyck la pensée labyrinthique. @Fabienne Verdier. courtesy galerie Jaeger Bucher, Paris. photo Chris Claisse.

Etude II. Margareta. Hommage à Van Eyck la pensée labyrinthique. @Fabienne Verdier. courtesy galerie Jaeger Bucher, Paris. photo Chris Claisse.

Une grave intoxication alimentaire l'oblige à rentrer en France. Elle avait rencontré là bas son futur mari.

Ils s'installent alors à la campagne et y construisent avec l'aide de l'architecte Denis Valode un immense atelier de dix mètres de haut où son pinceau peut envahir l'espace.

Elle s'imprègne de la calligraphie comme les musiciens s'imprégneraient de l'esprit de Bach ou de Mozart.

Serie

Serie "walking,painting" Solo n°8 2013 @Fabienne Verdier. courtesy galerie Jaeger Bucher, Paris. photo Chris Claisse.

Diptyque n°2 2013. @Fabienne Verdier. courtesy galerie Jaeger Bucher, Paris. photo Chris Claisse.

Diptyque n°2 2013. @Fabienne Verdier. courtesy galerie Jaeger Bucher, Paris. photo Chris Claisse.

Fabienne Verdier à la galerie Jaeger Bucher.

Je ne saurais trop vous conseiller de vous rendre chez Jaeger Bucher au plus vite et puis bien sûr à Paris cultivez votre curiosité et restez en émoi!

Serie

Serie "walking, painting" Tryptique n°8. 2013. 198x402cms.@Fabienne Verdier. courtesy galerie Jaeger Bucher, Paris. photo Chris Claisse.

Fabienne Verdier à la galerie Jaeger Bucher.

À bientôt

Chris

Commenter cet article

Marie-France 11/10/2013 14:36

Merci de diffuser ces photos et faire ainsi connaître cette artiste qui me fascine depuis longtemps ...
Sans flagornerie je peux dire que j'apprécie beaucoup vos tableaux , je vous fais signe dès que j'aurai gagné au loto!

Chris 11/10/2013 19:28

C'est très gentil de votre part. Alors faites moi plaisir......jouez!

Danouchka 07/10/2013 21:09

Il y a longtemps que j'apprécie cette artiste et je me suis passionnée en lisant son histoire .
Son art dépouillé est riche de son "essentiel"
J'aime beaucoup
Merci de nous en parler
Bisous de DD

lizagrèce 07/10/2013 14:16

Je préfère la deuxième série en noir et blanc. Plus complexe peut-être que la première partie.

Françoise 07/10/2013 11:48

Tout simplement superbe le travail de F.V. ... et son parcours de vie.
Tes photos mettent les toiles en valeur de façon épatante. Merci Chris pour ce nouveau partage.
Et maintenant nous attendons TES nouvelles toiles :)

Chris 07/10/2013 13:58

Pour voir la dernière c'est ici avec aussi un peu de moi:
http://chris.claisse.overblog.com/parles-moi-de-gramercy
ou plus simple les liens en haut ou sur le côté: peintures.

Marie jo 07/10/2013 09:29

Il y a quelques mois un reportage sur Arte lui était consacré ! magique et magnifique !
http://www.dailymotion.com/video/xx0wtp_fabienne-verdier-peindre-l-instant_tv

Chris 07/10/2013 09:32

Je l'ai vu en effet. Merci de nous en redonner le lien.

Hélène 07/10/2013 09:16

Merveilleuse et lumineuse artiste !

Marie-Claude 07/10/2013 08:50

Magiques sont la technique et le résultat, je ne connaissais pas cette artiste, ce qu'elle fait est magnifique

Chris 07/10/2013 09:22

Bonjour, je recommande vraiment de lire "passagère du silence". Bonne semaine.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents