le banc moussu

Paris arty


Des pianos, de l'or et des étoffes....L'opéra Garnier. Paris.

Publié par Le banc moussu sur 26 Juin 2012, 05:23

Catégories :

 

 

 

 

 

J'aurais pu aujourd'hui avoir l'idée de vous transporter vers un pays lointain:

 

 

palais-garnier-opera paris-quartier de l'opera-etoffe de la modernité.

 

 

 

J'aurais pu me contenter de vous emmener voir et écouter cette superbe idée de disséminer à travers le bitume de Paris quarante pianos laissés libre d'utilisation pour les passants.

Play me I'm yours est le nom de ce projet qui a voyagé partout dans le monde à l'initiative de l'artiste anglais Luke Jerram.

Vous pourrez les découvrir ici et là jusqu'au 08 juillet.

 

 

palais-garnier-opera paris-quartier de l'opera-etoffe de la modernité.

palais-garnier-opera paris-quartier de l'opera-etoffe de la modernité.

 

 

J'aurais pu aussi me contenter de vous emmener prendre une collation dans ce restaurant de l'opera Garnier qui a pris place dans  la galerie du glacier là ou les abonnés etaient déposés en calèche..Aucun outrage à l'opera que ce superbe lieu contemporain puisque en 1875 déjà Charles Garnier indiquait dans son projet qu'il désirait y créer un restaurant. C'est chose faite dorénavant avec Jean François Blanc aux commandes.....Et je dois dire que la modernité du lieu s'intègre parfaitement.

 

 

restaurant de l'opera-palais-garnier-opera paris-quartier de l'opera-etoffe de la modernitérestaurant de l'opera-palais-garnier-opera paris-quartier de l'opera-etoffe de la modernitérestaurant de l'opera-palais-garnier-opera paris-quartier de l'opera-etoffe de la modernité

 

 

J'aurais pu me dire que finalement je vous en avais assez dit pour aujourd'hui mais l'exposition "l'étoffe de la modernité" qui se tient en l'opéra jusqu'au 17 septembre et qui retrace l'odyssée du costume de scêne etait le prétexte à saisir pour vous plonger dans les ors de ce lieu.

 

 

palais-garnier-opera paris-quartier de l'opera-etoffe de la modernité.palais-garnier-opera paris-quartier de l'opera-etoffe de la modernité.

 

 

 

Vous n'êtes pas sans savoir que la construction de cet opéra fut précipité par deux évênements tragiques. Avant celui ci Napoléon III se rendait à celui de la rue le Peletier or le 14 janvier 1858 trois bombes explosent alors que l'empereur accompagné de l'imperatrice Eugénie s'y rend pour écouter Marie Start. Le couple commotionné finit son trajet à pieds.

Cet opéra au destin funeste fut totalement détruit par un incendie qui dura 24h en 1873.

Construire un opéra plus vaste etait cependant dans l'air du temps depuis un moment.

Un concours avait été organisé et c'est le jeune Charles Garnier peu connu mais grand prix de Rome qui l'emporta.

Quand il présente son projet à l'impératrice elle s'écrit: "Quel affreux canard! Ce n'est pas du style, ce n'est ni grec ni romain". et Charles Garnier d'avoir cette fabuleuse répartie : "C'est du Napoléon III Madame!".

 

 

  palais-garnier-opera paris-quartier de l'opera-etoffe de la modernité

palais-garnier-opera paris-quartier de l'opera-etoffe de la modernité

 

 

Magnificence du foyer de la danse où seuls les riches abonnés avaient accès. Des oculis étaient pratiqués dans la partie supérieure sous plafond afin que ces messieurs, riches protecteurs de jeunes ballerines mal payées à l'époque et venant souvent de milieux modestes, puissent satisfaire leur voyeurisme et s'offir une danseuse. Technique qui a perduré jusque dans les années 1930.

 

 

palais-garnier-opera paris-quartier de l'opera-etoffe de la modernité


Mais Charles Garnier ne se doutait pas en commençant la construction qu'il allait être confronté à de gros problèmes. En effet une nappe phréatique alimentée par un bras ancien de la Seine inondait sans cesse les sous sols et durant huit mois huit pompes à vapeur ont lutté contre l'eau, des doubles murs construits et un lac artificiel en béton fut créé.

 

 

palais-garnier-opera paris-quartier de l'opera-etoffe de la modernitépalais-garnier-opera paris-quartier de l'opera-etoffe de la modernité

Les travaux plus longs que prévus firent que l'opéra ne fut inauguré que le 05 janvier 1875 par le président Mac Mahon.

Charles Garnier créateur de ce lieu fut invité mais dut payer sa place en deuxième loge ce qui fit ricaner la presse contre l'administration.

 

 

palais-garnier-opera paris-quartier de l'opera-etoffe de la modernité

palais-garnier-opera paris-quartier de l'opera-etoffe de la modernité

 

 

Mais pénétrons maintenant au coeur de l'ouvrage dans la salle de spectacle:

 

 

palais-garnier-opera paris-quartier de l'opera-etoffe de la modernité

 

 

Toute de rouge et or et éclairée par un lustre de sept à huit tonnes dont d'ailleurs un contrepoids se détacha en 1896 et tua une femme. Plafond peint par Chagall en 1964 et qui évoque les grandes oeuvres lyriques et choregraphiques.

Pourquoi tout ce rouge? Parce que Charles Garnier pensait que cette couleur rend les femmes belles.

 

 

palais-garnier-opera paris-quartier de l'opera-etoffe de la modernitépalais-garnier-opera paris-quartier de l'opera-etoffe de la modernité

 

 

L'ouverture du cadre de scêne permettait autrefois l'arrivée de chevaux au galop. Celle ci a d'ailleurs une inclinaison de 1 mêtre pour permettre une meilleure visibilité depuis toute la salle conçue en fer à cheval et contenant 1900 spectateurs.

 

 

palais-garnier-24.jpg

 

 

Revenons en à ce pourquoi nous sommes venus c'est à dire "l'étoffe de la modernité". Un hommage rendu aux créateurs, concepteurs, dessinateurs des costumes de scêne et toutes les mains nécessaires à leur réalisation et donc des costumes disséminés à travers tous les espaces publics de l'opéra.

 

 

palais-garnier-palais-garnier-opera paris-quartier de l'opera-etoffe de la modernité

palais-garnier-opera paris-quartier de l'opera-etoffe de la modernité

 

 

Les combinaisons pour "piège de lumières" 1988:

 

 

palais-garnier-opera paris-quartier de l'opera-etoffe de la modernitépalais-garnier-opera paris-quartier de l'opera-etoffe de la modernité

 

 

robe papier à musique pour Platée de Rameau.

 

 

palais-garnier-opera paris-quartier de l'opera-etoffe de la modernité

 

 

Le costume de clown pour Faust:

 

 

palais-garnier-opera paris-quartier de l'opera-etoffe de la modernitépalais-garnier-opera paris-quartier de l'opera-etoffe de la modernité

 

 

La robe noire et blanche pour "rythme de valse" de Roland Petit en 1994.

 

 

palais-garnier-opera paris-quartier de l'opera-etoffe de la modernité

 

 

Ou celles pour "l'envol d'Icare" en 2006:

 

 

palais-garnier-palais-garnier-opera paris-quartier de l'opera-etoffe de la modernité

 

 

Et bien d'autres encore à découvrir au cours de la visite....

 

 

palais-garnier-opera paris-quartier de l'opera-etoffe de la modernité

 

 

Ainsi que des masques comme celui ci pour le "casse noisettes" de Rudolf Noureev:

 

 

palais-garnier-opera paris-quartier de l'opera-etoffe de la modernité

 

 

Je pourrais également vous parler du roman de Gaston Leroux "le fantôme de l'opéra" ou des ruches installées sur le toit et entretenues par un machiniste qui produisent un miel de très bonne qualité mais je me contenterais avant de vous quitter de vous emmener à l'extérieur admirer la perspective depuis la terrasse:

 


palais-garnier-opera paris-quartier de l'opera-etoffe de la modernité

palais-garnier-opera paris-quartier de l'opera-etoffe de la modernité

palais-garnier-opera paris-quartier de l'opera-etoffe de la modernité

 

 

À bientôt.

SIGNATURE-STYLO

 

 

  NB: Si quelqu'un travaillant à l'opéra passe par ici un de mes rêves serait de pouvoir photographier les ruches.Merci!

 

palais-garnier-opera paris-quartier de l'opera-etoffe de la modernité

 

  source:

histoire-en-ligne.com

centredanse-pontivy.fr

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

mymy-le-chat 02/08/2012 21:23

Magnifiques créations, les costumes et le superbe écrin conçu par Monsieur Garnier.

eva 04/07/2012 15:22

Merci pour cette visite incroyable.

Fée des Brumes 04/07/2012 08:04

Quelle merveilleuse visite... bien plus glamour, dorée, artistique que celle que je propose actuellement... mais il y a également des ruches sur les toits de la maison de la radio !

Paris Rendez-vous 03/07/2012 20:00

Fantastiqué...j'adore votre photography!!!! I visited the gorgeous Opera Garnier today....and now I'm reading your fantastiqué post! A bientot.

Marie-Claude 03/07/2012 08:11

Je l'ai visité cet automne, magnifique ce palais Garnier et tu as eu les costumes en prime, chouette !
Pour les ruches apparemment, il est impossible de les voir car le toit ne se visite plus.
MC

Sophie 02/07/2012 15:01

Tes photos sont très belles. J'ai eu la chance de visiter ce lieu de fond en comble avec l'école du Louvre et de travailler à la bibliothèque de l'opéra, un lieu très inspirant.

rêve de lune 01/07/2012 22:01

Quelle bonheur de profiter de tes visites parisiennes installée "tranquillement" à la maison .... Photos et commentaires que j'apprécie beaucoup ! Merci à toi ! Bises - Catherine*

Jardindessimples 01/07/2012 20:29

J'y passe régulièrement dans ce café ! la terrasse est sympa. Vivement que tu sois invité pour visiter les ruches bises

Martine 29/06/2012 13:19

Un merveilleux reportage qui m'a enchantée, amitié, Martine

eightdaysaweek 28/06/2012 19:46

Mais pourquoi, tu m'as pas emmené avec toi !!!! Je rêve depuis toujours de voir le plafond peint par Chagall. Et je ne prends jamais la peine de m'inscrire pour visiter l'opéra.
Merci pour cette ballade
moun

le banc moussu 29/06/2012 08:06



Les visites sont libres, inutile de s'inscrire. 9€ l'entrée et accès à tous les espaces publics.



audomaroise 28/06/2012 18:05

Déjà visité deux fois mais ton reportage donne envie d'y retourner pour aussi y découvrir ce nouveau restaurant. Bon week-end Christian !

le banc moussu 29/06/2012 08:08



Très beau en effet et une grande terrasse où il est possible de se détendre de la folie des grands magasins tout proche devant une boisson simplement.



LaurenceFT 27/06/2012 23:36

Magnifique! Merci Christian pour ce très beau reportage, les photos de l'Opéra - j'aime le pied...- et de l'expo de ces costumes somptueux sont extraordinaires!

Carreco 27/06/2012 22:53

Quelle chouette visite...

lapoesiedessens 27/06/2012 15:25

merci pour cette magnifique visite , à bienôt betty

pif 27/06/2012 13:58

mais LBM, des ruches vides, c'est sans intérêt, tu sais bien qu'elles n'existent plus sur cette terre..... les ballets sont désormais uniquement sur la scène de ce lieu, par sur son toit !

1 belle histoire 27/06/2012 12:45

Ces lieux sont inspirants ... Et tes photos magnifiques ...
Grâce à toi , je sais ou j irai lorsque je flânerai à Paris ...
À bientôt
Flo

patriarch 27/06/2012 09:33

je n'aime guère les ors, mais les pianos est une riche idée...

Bonne journée

mosaik-émoi 27/06/2012 06:24

de ma campagne je visite des lieux magiques grâce à toi, encore un très beau reportage Bisous

genevieve 26/06/2012 23:25

et moi mon rève est d'aller à l'opéra Garnier et grace à toi j'ai fait une trés jolie visite ,et tes photos sont magnifiques.merçi encore et reviens nous vite c'est un tel bonheur de te lire merçi

uncotevintage.canalblog.com 26/06/2012 22:48

Merci pour ce superbe reportage!
Je ne l'ai jamais vu, donc pour moi Ière découverte de l'intérieur.
Prochain voyage à Paris ..il faut que j'y aille!! Sublime!!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents