le banc moussu

Paris arty


"Prendre ses jambes à son cou"= fuir, se sauver.

Publié par Le banc moussu sur 22 Juillet 2009, 17:30

Catégories :

J'avais pensé que nous pourrions par cette chaleur faire une petite balade ici. On appelle ça Paris-plage.



J'étais plein d'espoir sur les 15 premiers mètres, l'apn tout émoustillé.



Mais j'ai très vite réalisé que je ne pouvais vous infliger cela. J'ai suivi votre regard et immédiatement compris que vous préféreriez que nous traversions le pont de Sully pour l'autre rive.
J'avoue que cela m'a rassuré. Nous avons donc fui.



Et c'est de loin que nous avons le mieux apprécié cette "plage"...
Car entre ça et ça vous avouerez.



L'ile Saint Louis était bien plus calme et quoi de plus beau que de trainer sur le quai D'Anjou en commençant par l'hotel Lambert. Cet hôtel est la plus belle demeure particulière du XVIIème siècle. Il fut construit à partir de 1642 par Le Vau pour le trafiquant Jean Baptiste Lambert. A sa mort son frère Nicolas, président à la chambre des comptes, en hérita.
Il fut compromis dans le procès Fouquet et eut une amende de 1 000 000 de livres.
En 1739 il devint propriété du Marquis Du Chatelet dont la femme eut une liaison pendant 15 ans avec Voltaire.
Au 3,  un hôtel de 1640 construit par Le Vau pour lui même...C'est plus pratique!
Au 5, de 1633 propriété de Jacques Brébart. il fut loué en 1770 aux descendants de Rennequin, un des créateurs de la machine de Marly qui fut considéré sous Louis XIV comme la huitième merveille du monde. ( Machine entreposée au château de Marly et qui faisait remonter les eaux gravitairement jusqu'au château de Versailles).



Au 17, l'Hôtel Lauzun. Construit par Charles Gruÿn, commissaire provincial de l'artillerie. Son père Philippe était un tavernier enrichi qui avait tenu en la cité le cabaret de "la pomme de pin" fréquenté par Racine, Boileau, La Fontaine, Molière, Lulli, Mignard. Charles de Gruÿn acheta la terre des Bordes et se fit appeler alors Charles des Bordes.



Nouveaux riches Mr des Bordes ainsi que son frère Pierre manquaient de façon. Ce dernier, garde du trésor royal, reçu Jean Bart de manière un peu brutale. Le corsaire lui rendit bien:
                 Garde du trésor de la France
                 Gruÿn quelle est ton insolence
                 Connais tu "la pomme de pin"
                 C'est là que l'épouse peu fière
                 D'un mauvais frelateur de vin
                 Te donna jadis la lumière.
Gruÿn des Bordes ne profita pas de sa demeure, il fut condamné pour malversation par la chambre de justice créée par Colbert et arrété quelques temps. L'hôtel mis au nom de sa femme ne fut cependant pas saisi. Ses enfants devant l'ampleur des dettes renoncèrent à la succession. Il fut alors vendu en Aout 1682 à Antonin Nompar de Lauzun.
Vous remarqurez que la plaque posée au dessus de la porte comporte deux erreurs. Une sur l'orthographe du nom et la deuxième sur la date qui est celle de la construction et non celle de l'acquisition par Monsieur De Lauzun.

Quelques rencontres en poursuivant notre chemin.



Au 19, cette poignée fut poussée maintes et maintes fois par une femme au coeur et au corps tourmentés. Elle écrivit en 1886:
" Il y a toujours quelque chose d'absent qui me tourmente".
C'est dans une lettre envoyée à Rodin et cette femme est bien sur Camille Claudel.



Imaginez la poussant cette lourde porte qui menait à son atelier situé au rez de chaussée. Elle y travailla de 1899 à 1913 date de son internement et de son entrée dans la longue nuit.
Nous arrivons à l'angle de la rue le regrattier.
Qui signifie vendeurs en détail et de secondes mains, plus précisément, sel, grains et épices.



Elle s'appelait auparavant rue de la femme sans tête. Ce nom lui venait d'une enseigne représentant une femme sans tête, un verre à la main avec comme devise " tout est bon" ( une femme sans tête ne pouvant être qu'une très bonne femme).
Non ce n'est pas moi qui le dit c'est l'enseigne!
Je vous emmène maintenant avec moi jusquà un de mes endroits préférés de Paris, la pointe de l'île Saint Louis.





Un endroit magique pour se reposer de cette balade.
Sans oublier, ce qui n'est pas un détail dans l'île Saint Louis, les glaces Berthillon.
Pour moi ce sera fraises des bois. ( marrons glacés l'hiver).


A bientôt
Christian
Et de bonnes vacances.
Commenter cet article

martine 28/07/2009 20:53

merci merci c'est pile le Paris que j'aime, celui où je me promène le nez en l'air....gare au trottoir !!!!

WOLFF Bernadette 25/07/2009 21:28

Merci pour cette balade bien agréable dans PARIS ! J'ADORE aussi les glaces Berthillon.
Très bon dimanche.
Mamie Berny.

monick ott 25/07/2009 19:45

Petite pause-pinceaux, je rajoute un com, ce qui fera 56!!!
Pas encore autant de succès que ton balcon!!!
Picardie toujours?
Que vas-tu encore nous concocter...........
Fais très attention car derrière ton banc, se cache désormais des admiratrices.......

le banc moussu 25/07/2009 20:16


Je viens de tondre autour de mon banc et....personne. Mais j'apprends que tu as repris les pinceaux. Super! Demain brocante ( enfin réderie ici) à 7H.


Charme d'Antan 25/07/2009 13:04

Merci pour cette jolie balade commentée !
Tes photos sont très belles
Bon week-end
Sylvie

Denis 25/07/2009 10:09

Je préfère Paris)-Plage au bassin de la Villette, c'est plus convivial, plus familial.. plus vacances !

Buis & hortensias 25/07/2009 09:31

tu as oublié les chevaux.....il est gendarme mobile.....à bientôt,Sophie

le banc moussu 25/07/2009 09:53


En effet j'avais omis cette photo. Mais trois mois c'est long!..


Buis & hortensias 25/07/2009 09:14

Encore une magnifique balade....MERCI!!!!!! l'architecture de Paris est vraiment magnifique...QUE DU BONHEUR!!!!!Quelle chance de découvrir Paris , comme toi....Mon mari part bien en Nouvelle Calédonie pour 3 mois, son métier, tu l'as mis dans ton reportage....Devine!!!!!bonne journée,Sophie

le banc moussu 25/07/2009 09:25


Difficile devinette:
Car j'ai le choix entre
-fabricant de glaces
-garde du trésor
-sculpteur
-corsaire..ou
-amant de Voltaire (ça ne doit pas être ça)
je donne ma langue au chat.


kristinco 25/07/2009 07:21

Tes clichés sont superbes !

cyriaque_l 25/07/2009 06:27

Une île en plein Paris...Cela m'a toujours fait rêver !

la mule du pape 24/07/2009 22:42

oh je suis déçue...même pas une petite photo de tes tongs!
Bises

le banc moussu 25/07/2009 09:26


Mais tu veux absolument que je porte des tongs!..


la mere de la mule 24/07/2009 21:38

Encore à la plage....mais tu vas attraper un coup de soleil!!!!
Bisous du soir
Maman Mule

audomaroise 24/07/2009 20:52

Je vois que nous avons les mêmes "valeurs" cher Christian. Dire que j'ai failli habiter sur cette île....Oui, oui, je suis de retour depuis lundi. Bises.

elise de finistère lointain 24/07/2009 20:38

Paris est si calme en été... c'est agréable de s'y promener à cette saison.
mais je suis d'accord avec toi, Paris plage est sympa de loin...
quant à moi, je cherche auprès de la Loire un peu de fraîcheur, et bientôt près du large breton.
bises

ani 24/07/2009 20:30

un régal tes balades dans Paris,comme les glaces!
la prochaine fois ,je vais avec toi;
tu veux bien?

anna 24/07/2009 18:05

moi si tu veux bien les fraises des bois me conviendraient aussi, que ce billet est beau , merci de nous le faire partager
je te lis toujours avec un immense plaisir.
Bonnes vacances.

COSAQUE 24/07/2009 17:52

Même raction, nous avons quitté en hate ce Paris plage...Pour nous réfugier le long de la promenade plantée...

Lali 24/07/2009 16:17

Voilà une bien jolie promenade qui rappelle d'heureux souvenirs à la Montréalaise que je suis!
Merci pour les photos et les textes, ça va faire ma journée!

Renard 24/07/2009 14:21

Pour moi, ce sra café et caramel au beurre salé..
J'aime l'île Saint Louis, et j'apprécie que tes pas et ton appareil nous y aient emmenés...
Merci Christian.

Marie-Pierre 24/07/2009 11:19

Merci pour ces superbes photos de la plus belle ville du monde ! Un peu d'urbanité pour moi après beaucoup de campagne....Et merci aussi pour votre commentaire sur la recette de poulet au curry Thaï piquée par Urbanbroc sur mon blog : je vais modifier la mienne en conséquence !

hirondelle 24/07/2009 09:10

L'Ile St Louis, rien que ce nom me fait rêver, le n.19 est très émouvant, un grand merci pour cette balade!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents