le banc moussu

Paris arty


Eurasia-galerie Thaddeus Ropac-Pantin.

Publié par chris sur 28 Janvier 2015, 18:49

Eurasia-galerie Thaddeus Ropac.
Eurasia-galerie Thaddeus Ropac.

Eurasia-galerie Thaddeus Ropac.

Eurasia-galerie Thaddeus Ropac-Pantin.

Je voulais depuis un moment me rendre à la galerie Thaddeus Ropac à Pantin mais j'avais l'impression à chaque fois de devoir me rendre au bout du monde et puis après avoir manqué l'expo Gilbert et Georges et bien d'autres je me suis dit que je ne pouvais faire de même pour eurasia ce qui m'a permis de réaliser qu'il etait en fait très simple d' y aller...enfin presque!

Galerie Thaddeus Ropac

69 rue du general leclerc

93500 Pantin

métro eglise de pantin- prendre la sortie rue Delizy puis la rue Delizy jusqu'au moment où vous passez sous un pont- tournez sous le pont à droite et c'est sur le trottoir face à vous...ce qui vous évitera comme moi de vous retrouver à la piscine municipale! Il est vrai que je n'hésiterai plus dorénavant à y retourner pour les expos à venir

La galerie Thaddeus Ropac, ancienne usine de chaudronnerie, ouvre ses portes en octobre 2012. Elle étend sa surface d'exposition sur 2000m2 et se divise en quatre nefs de 7 à 12 m de haut.

Je vous présente une part exhaustive de cette exposition trop riche pour être relatée brièvement.

En plus des artistes présentés ici vous pourrez en effet y voir des oeuvres de:

Marcin Maciejowski

Imi Knoebel

Jason Martin

Arnulf Rainer

et

Yan Pei Ming

galerie Thaddeus Ropac-Pantin
galerie Thaddeus Ropac-Pantin
galerie Thaddeus Ropac-Pantin

galerie Thaddeus Ropac-Pantin

L'exposition Eurasia-A view on painting reunit les oeuvres de 16 artistes de genres et de styles differents.

Cette exposition se propose de mettre en lumière le pouvoir de la peinture et les jonctions et répercussions entre l'est et l'ouest, allant de l'Asie à l'Europe.

Norman Rosenthal a été convié par la galerie Thaddeus Ropac afin de travailler sur ce concept.

Il note dans son essai pour le catalogue: "L'idée de cette exposition est de se concentrer sur cette immense étendue de terre qui va de l'Atlantique au Pacifique, de Paris à Shangaï en passant par Paris , Teheran et Moscou.....la peinture peut mettre en valeur les possibilités d'unité et de diversité....Les artistes réunis ici viennent des quatre coins de cet énorme continent eurasiatique..Chacun d'eux à sa façon fait surgir des perspectives dans le temps at dans l'espace ...Si la route de la soie telle qu'elle existait jadis n'est plus que de l'histoire ancienne , nous assistons en revanche au triomphe des nouveaux modes de communication. La peinture comme forme d'art continue à susciter des résonances à travers les continents."

 

Eurasia-galerie Thaddeus Ropac-Pantin.

JEAN MARC BUSTAMANTE

né à Toulouse en 1952.

A représenté la France à la biennale de Venise en 2003 où il a transformé l'espace du pavillon recréant un lieu réel et imaginaire où le jeu des miroirs, les images flottantes, les portraits photographiques, les lieux de sculpture déplacent les limites du regard autant physiques que psychologiques. Le plexiglas est aussi devenu le support privilégié de son oeuvre et l'artiste révèle un profond intérêt pour la couleur.il a également participé aux documenta 8,9,10.

Jean marc Bustamante.
Jean marc Bustamante.
Jean marc Bustamante.

Jean marc Bustamante.

Eurasia-galerie Thaddeus Ropac-Pantin.

RAQIB SHAW

né à Calcutta en 1974

©RAQIB SHAW-courtesy Galerie Thaddeus Ropac
©RAQIB SHAW-courtesy Galerie Thaddeus Ropac

©RAQIB SHAW-courtesy Galerie Thaddeus Ropac

RAQIB SHAW.
RAQIB SHAW.

Les peintures de Raqib Shaw suggèrent un monde fantastique rempli de détails, riche en couleurs et à la surface telle une joaillerie qui masque une collection d'images violentes et sexuelles.

il décrit cela comme un monde satirique et ironique qui peut être lu comme l'histoire de sa propre expérence de vie dans sa société.

Eurasia-galerie Thaddeus Ropac-Pantin.

DANIEL RICHTER

Né en Allemagne en 1962. Il vit et travaille actuellement à Berlin. Peu d'artistes ont eu un impact aussi fort que lui sur le visage de la peinture allemande des années 1990...

Dans ses tableaux, la représentation d'une lumière artificielle, de flashes, d'images thermiques ou encore de rayons X génère une atmosphère artificielle où la tension devient palpable.

Edward 2012-©daniel Richter-courtesy galerie Thaddeus Ropac

Edward 2012-©daniel Richter-courtesy galerie Thaddeus Ropac

Eurasia-galerie Thaddeus Ropac-Pantin.

SIGMAR POLKE

1941-2010

Avec ses condisciples Gerhardt Richter et Konrad Lueg, il a lancé un courant appelé le "Réalisme capitaliste"•. C'est un anti-style de l'art, s'appropriant la sténographie imagée de la publicité. Ce réalisme se rapportait au modèle de réalisme artistique connu sous le nom de « realisme socialiste soviétique", mais il a également commenté l'art de l'incitation à la consommation, « doctrine » du capitalisme occidental.

Le côté anarchique du travail de Polke a été en grande partie guidée par son approche critique paradoxale de l'histoire, des valeurs de la société occidentale, mais aussi du rapport que nous entretenons avec le temps, et son œuvre reste encore largement énigmatique tout en étant éminemment stimulante. Son irrévérence à l'égard des techniques traditionnelles de peinture et des matériaux, son plaisir à l'expérimentation et à se jouer des styles personnels (anciennes « marques de fabrique » qui permettaient d'identifier chaque artiste) comme des styles - figuration, abstraction, Expressionnisme, Romantisme... - ou des différents statuts de l'image - expressive, publicitaire, documentaire, ready-made... - toutes ces attitudes qui caractérisent sa démarche d'artiste ont établi sa réputation maintenant respectée de révolutionnaire visuel.

Untitled ©Sigmar Polke-courtesy galerie Thaddeus Ropac
Untitled ©Sigmar Polke-courtesy galerie Thaddeus Ropac
Untitled ©Sigmar Polke-courtesy galerie Thaddeus Ropac
Untitled ©Sigmar Polke-courtesy galerie Thaddeus Ropac
Untitled ©Sigmar Polke-courtesy galerie Thaddeus Ropac

Untitled ©Sigmar Polke-courtesy galerie Thaddeus Ropac

ali banisadr
ali banisadr

ALI BANISADR

né à Téhéran en 1976, vit et travaille à New York. Dans les souvenirs d’enfance d’Ali Banisadr, marqués par la révolution islamique et par la longue guerre Iran-Irak, les images abstraites se mélangent à des formes reconnaissables. Toutes les œuvres de Banisadr produisent une sensation de bruit et de mouvement qui tient à la fois à la densité des images et à la large gamme de couleurs employée pour leur donner vie.

« Je me suis plongé dans toutes ces histoires de guerre, de complots, de colonialisme, de corruption, de batailles anciennes et modernes, explique Banisadr. L’affrontement et le conflit sont au cœur de mon travail. »

Fravashi 2013-huile sur toile-©ali Banisadr-courtesy galerie Thaddeus Ropac.
Fravashi 2013-huile sur toile-©ali Banisadr-courtesy galerie Thaddeus Ropac.
Fravashi 2013-huile sur toile-©ali Banisadr-courtesy galerie Thaddeus Ropac.
Fravashi 2013-huile sur toile-©ali Banisadr-courtesy galerie Thaddeus Ropac.
Fravashi 2013-huile sur toile-©ali Banisadr-courtesy galerie Thaddeus Ropac.

Fravashi 2013-huile sur toile-©ali Banisadr-courtesy galerie Thaddeus Ropac.

Eurasia-galerie Thaddeus Ropac-Pantin.

ILYA et EMILIA KABAKOV

artistes russes. Travaillent maintenant à Long island.

Kabakov illustre tous les ans, pendant 3-6 mois, des livres pour enfants et passe le reste de son temps sur ses propres projets.

En utilisant des biographies fictives, très inspirées par ses propres expériences, Kabakov essaye d'expliquer la naissance et la mort de l'Union Soviétique, pour lui la première société moderne à disparaître. Dans l'Union Soviétique, Kabakov découvre des éléments communs à chaque société moderne, et examine la différence entre capitalisme et communisme. Plutôt que dépeindre l'Union Soviétique comme un projet socialiste battu par les économies occidentales, Kabakov le décrit comme projet utopique parmi beaucoup d'autres, capitalisme inclus. En étudiant les récits et les perspectives historiques, Kabakov délivre comme message que chaque projet, public ou privé, important ou insignifiant, a la possibilité d'échouer en raison du potentiel autoritaire du pouvoir.

2014-©Ilya et Emilia Kabako-courtesy galerie Thaddeus Ropac
2014-©Ilya et Emilia Kabako-courtesy galerie Thaddeus Ropac
2014-©Ilya et Emilia Kabako-courtesy galerie Thaddeus Ropac
2014-©Ilya et Emilia Kabako-courtesy galerie Thaddeus Ropac

2014-©Ilya et Emilia Kabako-courtesy galerie Thaddeus Ropac

galerie Thaddeus Ropac

galerie Thaddeus Ropac

imran quershi
imran quershi

IMRAN QUERSHI

né en 1972 au Pakistan il y vit et y travaille.

connu pour ses peintures représentant une répétition délicate de motifs décoratifs et d'éléments figuratifs influencés par l'héritage Mugal des peintures décoratives.

©imran quershi-courtesy galerie Thaddeus Ropac.
©imran quershi-courtesy galerie Thaddeus Ropac.
©imran quershi-courtesy galerie Thaddeus Ropac.

©imran quershi-courtesy galerie Thaddeus Ropac.

GEORG BASELITZ

né Hans Georg Kern en 1938 à Deutschbaselitz.

Sa peinture emprunte à l'expressionisme allemand autant qu'à la légéreté de la peinture américaine telle que celle de Pollock ou Willem de Kooning.

A la fin des années 60, il a introduit le langage des figures inversées pour affirmer la primauté du regard sur le sujet. Le rendu frappe par la tension entre figuration et abstraction. Cette recherche du changement perpétuel apparaît également dans ses travaux plus récents.

©baselitz-courtesy galerie Thaddeus Ropac.
©baselitz-courtesy galerie Thaddeus Ropac.
©baselitz-courtesy galerie Thaddeus Ropac.
©baselitz-courtesy galerie Thaddeus Ropac.
©baselitz-courtesy galerie Thaddeus Ropac.
©baselitz-courtesy galerie Thaddeus Ropac.
©baselitz-courtesy galerie Thaddeus Ropac.

©baselitz-courtesy galerie Thaddeus Ropac.

Eurasia-galerie Thaddeus Ropac-Pantin.

ANSELM KIEFFER

né le 8 mars 1945 à Donaueschingen il vit et travaille en France depuis 1993.

Les toiles et, plus généralement, les œuvres d'Anselm Kiefer, saturées de matière (sable, terre, feuilles de plomb que Kiefer appelle « Livres », suie, salive, craie, cheveux, cendre, matériaux de ruine et de rebut), évoquent la catastrophe et les destructions de la seconde guerre mondiale en particulier la shoah.

« Plus vous restez devant mes tableaux, plus vous découvrez les couleurs. Au premier coup d'œil, on a l'impression que mes tableaux sont gris mais en faisant plus attention, on remarque que je travaille avec la matière qui apporte la couleur".

©Anselm Kieffer-courtesy galerie Thaddeus Ropac.
©Anselm Kieffer-courtesy galerie Thaddeus Ropac.
©Anselm Kieffer-courtesy galerie Thaddeus Ropac.
©Anselm Kieffer-courtesy galerie Thaddeus Ropac.
©Anselm Kieffer-courtesy galerie Thaddeus Ropac.
©Anselm Kieffer-courtesy galerie Thaddeus Ropac.

©Anselm Kieffer-courtesy galerie Thaddeus Ropac.

Je vous conseille donc de traverser vite vers église de pantin avant le 7 février pour cette expo qui en vaut plus que la peine.

galerie Thaddeus Ropac

galerie Thaddeus Ropac

et avant de repartir un petit stop au café bleu...

galerie Thaddeus ropac- le café bleu.

galerie Thaddeus ropac- le café bleu.

Eurasia-galerie Thaddeus Ropac-Pantin.

À bientôt

chris

Commenter cet article

Pépette 31/01/2015 09:42

Un beau matin, un billet très riche et une sensation de bonheur, voilà une journée qui s'annonce bien: J.M Bustamante, mes couleurs, Ilya et Emilia Kabakov ainsi que Imran Qureshi, tous me donnent des émotions ainsi que "ce rapport avec le temps"...sujet puissant de Sigmar Polke. Bravo!

MONICa 30/01/2015 15:39

merci

lizagrèce 29/01/2015 13:53

Un beau lieu - en fin de compte accessible - de belles rencontres avec des artistes contemporains ... Et pour ma part, grâce à cette article si bien fait, je n'ai eu qu'à cliquer, sans même prendre le métro. Merci !

Danouchka 29/01/2015 10:12

Merci pour ce beau billet richement documenté qui donne très envie !
Trop loin en si peu de temps pour y aller mais lieu a retenir
Je me suis régalée a le lire
Merci
DD

maricaillou 29/01/2015 09:58

Merci merci pour cette belle découverte !!

Paris Rendez-vous 29/01/2015 09:04

Incredible talents Chris....very difficult to choose a favourite. Love those close-up images of yours.

Merci beaucoup!

Robyn

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents