le banc moussu

Paris arty


Happy birthday galerie Perrotin. 25 ans.

Publié par Le banc moussu sur 30 Octobre 2013, 09:25

Catégories : ,

Aujourd'hui je vous emmène sous le soleil parisien vers le 76 rue de Turenne c'est à dire vers le haut marais où comme je vous l'ai déjà dit se concentrent nombre de galeries parisiennes.... Pour d'autres que nous s'y trouvent bien sûr des références plus gourmandes: les petits choux de popelini, Jacques Genin et sa tarte au citron, Nanashi ou le café pinson etc.....mais de tout cela je vous ai déjà parlé...et après tout c'est une raison supplémentaire d'arpenter les lieux.

Galerie Perrotin

76 rue de Turenne

75003 Paris

Mardi-samedi 11h-19h.

La galerie Perrotin. 76 rue de Turenne. Paris 3.

La galerie Perrotin. 76 rue de Turenne. Paris 3.

Si je vous y emmène c'est pour y admirer des artistes qui y sont exposés jusqu'au 9 novembre et qui m'ont interpelé dans leur démarche ce qui n'a d'ailleurs rien de surprenant étant donné les choix régulièrement faits par cette galerie. S' y trouvent donc actuellement Claude Rutault, Michael Sailstorfer ainsi que Sun Yuan et Peng Yu.

C'est en gravissant l'escalier que peu à peu vous découvrirez cette étonnante statue de la liberté..

Je n'ai aucunement l'envie de prétendre que je suis critique d'art ou un quelconque érudit en la matière. j'essaie juste par ces balades dans les galeries d'art contemporain de vous faire partager des adresses parisiennes, vous inciter à suivre mes pas comme je l'ai toujours fait et il s'avère que mes pas en plus des lieux gourmands me conduisent le plus souvent vers l'art...Ma passion!

©Michael Sailstorfer-courtesy galerie Perrotin Paris- Photo perso

©Michael Sailstorfer-courtesy galerie Perrotin Paris- Photo perso

Une oeuvre de Michael Sailstorfer qui perfore les murs de la galerie mue par un moteur electrique qui en actionne une autre beaucoup plus petite..

©Michael Sailstorfer-courtesy galerie Perrotin Paris- Photo moimême.

©Michael Sailstorfer-courtesy galerie Perrotin Paris- Photo moimême.

Cet artiste y présente parallèlement une serie de peintures les "mazes" (labyrinthes).

©Michael Sailstorfer-courtesy galerie Perrotin Paris- Photo perso
©Michael Sailstorfer-courtesy galerie Perrotin Paris- Photo perso

©Michael Sailstorfer-courtesy galerie Perrotin Paris- Photo perso

Comme nous l'explique cet artiste l'idée est première puis se refusant à restreindre son travail à un seul médium ou à une seule technique vient ensuite le choix du matériau. Les Mazes sont ici des sérigraphies acryliques et acide sur toile cuivrée de 230x190cm.

©Michael Sailstorfer-courtesy galerie Perrotin- Photo perso

©Michael Sailstorfer-courtesy galerie Perrotin- Photo perso

Au premier étage de la galerie nous découvrons le travail particulièrement intéressant de claude Rutault et notamment ses installations faisant référence à "l'atelier de Vermeer" ou "les quatre saisons" de Nicolas Poussin.

©Claude Rutault-courtesy galerie Perrotin Paris.Photo perso

©Claude Rutault-courtesy galerie Perrotin Paris.Photo perso

Happy birthday galerie Perrotin. 25 ans.

dé-finition/méthode:

Je vous livre ici un condensé d'explications mais pour plus d'informations sur son travail je vous invite à vous rendre à la galerie.

©Claude Rutault-courtesy galerie Perrotin Paris. Photo perso

©Claude Rutault-courtesy galerie Perrotin Paris. Photo perso

donc:

En ce qui concerne la lumière chez Veermeer elle vient toujours de la gauche ainsi Clio muse de l'histoire, la carte des pays bas et le peintre de dos sont dans le même bain de lumière.

La réponse à cela par Claude Rutault est le système de double toiles conduisant la lumière vers la carte de l'europe, la toile suspendue et la toile mise à plat.

Importance du sol. le carrelage de Vermeer remplacé par des toiles à plat et puis également comme dans tout atelier la pile de toiles préparées en blanc et en attente contre le mur.

Dans une autre des salles du 1er étage se trouve une installation de Claude Rutault faisant cette fois référence aux "quatre saisons" de Nicolas Poussin.

©Claude Rutault-courtesy galerie Perrotin Paris.Photo perso.
©Claude Rutault-courtesy galerie Perrotin Paris.Photo perso.

©Claude Rutault-courtesy galerie Perrotin Paris.Photo perso.

Enfin je vous propose de me suivre au sous sol de cette galerie puis de traverser l'impasse pour nous retrouver face aux étonnantes installations de Sun Yuang &Peng Yu.

©Sun Yuan & Peng Yu. courtesy galerie Perrotin Paris. photo perso.
©Sun Yuan & Peng Yu. courtesy galerie Perrotin Paris. photo perso.
©Sun Yuan & Peng Yu. courtesy galerie Perrotin Paris. photo perso.
©Sun Yuan & Peng Yu. courtesy galerie Perrotin Paris. photo perso.

©Sun Yuan & Peng Yu. courtesy galerie Perrotin Paris. photo perso.

"If I die"

C'est ma mère et elle dit:

"Si je meurs

J'aimerai vivre encore quelques années de plus, mais si je meurs je ne veux pas devenir une créature terrestre.

Je veux m'envoler, très haut dans le ciel, accompagnée par des grues de Mandchourie à couronnes rouges.

Je serais libre, je pourrais vivre où je veux, atterir où je le souhaite. Mais je veux être un énorme oiseau pas un oisillon car celui ci est toujours malmené..................................."

Sun Yuan & Peng Yu.

Dans la salle suivante une autre installation non moins surprenante qui s'accompagne le week end d'un personnage qui vous laisse dubitatif, parfois figé mais jamais indifférent.....

À découvrir donc jusqu'au 9 novembre.

©Sun Yuan & Peng Yu. courtesy galerie Perrotin Paris. photo perso.
©Sun Yuan & Peng Yu. courtesy galerie Perrotin Paris. photo perso.
©Sun Yuan & Peng Yu. courtesy galerie Perrotin Paris. photo perso.

©Sun Yuan & Peng Yu. courtesy galerie Perrotin Paris. photo perso.

Happy birthday galerie Perrotin!

Pour les 25 ans de la galerie une grande exposition à voir actuellement et jusqu'au 12 janvier au tripostal à Lille avenue Willy brandt avec notamment une installation non moins passionnante de Sun Yuan & Peng Yu.

Mais en attendant je vous quitte car je file me préparer pour déjeuner avec les amis au grand marché d'art contemporain de la bastille puis ce soir nocturne jusque 22h et vernissage...n'oubliez pas le stand 542!

Happy birthday galerie Perrotin. 25 ans.

À bientôt

chris

Commenter cet article

Marie-Claude 31/10/2013 19:11

Je partage l'avis de la maman de l'artiste, j'aimerais aussi être un bel oiseau dans un lointain avenir...
Merci Christian
(qui est le 542 ?)

chris 31/10/2013 20:07

Mes amies de papier mâché nicole et aude.overblog.com

DomCurieuse 31/10/2013 15:54

Intéressant le travail sur la lumière en parallèle à Vermeer, et surprenantes ces dernières installations !

chris 31/10/2013 15:57

Il est tellement habituel de s'en prendre à l'art contemporain ou a l'abstraction que je trouve pour ma part passionnant d'en creuser les tenants, aboutissants et ce qu'à voulu nous transmettre l'artiste.

lizagrèce 31/10/2013 14:48

Grâce à ton blog et à tes billets je visite les galeries parisiennes alors que je suis bien loin. Ceci m'est très précieux et j'aime la manière franche et directe dont tu présentes les oeuvres. Tu parles des endroits que tu aimes et c'est cela qui fait que tu es une amateur plus qu'éclairée.

chris 31/10/2013 15:55

merci et bon week end ensoleillé.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents